jeudi 18 décembre 2008

Criminels au volant

Parmi les dangers qui nous guettent chaque jour, que l'on soit piéton, conducteur ou passager dans une voiture, il y a les conducteurs dangereux, les inconscients qui ne pensent pas un instant que leur façon de conduire est une menace pour leur propre sécurité ou pour celle des gens qui se trouvent sur leur chemin. J'en avais parlé dans un billet l'automne dernier sur « Les fous du volant » ; c'était le sujet de la rédaction du mois d'octobre 2007.


La Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) estime que 80 % des accidents de la route sont causés par de mauvais comportements des conducteurs.


Parmi les comportements dangereux, de plus en plus répandus, il y a celui des personnes qui téléphonent en conduisant. Toujours selon la SAAQ, l’utilisation du cellulaire au volant fait hausser d’environ 38 % les risques de collision.

Si encore les conducteurs ne faisaient que parler au téléphone ! Non : ils transforment leur voiture en bureau. Téléphone d'une main, agenda, carnet de notes ou autre document de l'autre, ils continuent de rouler à toute vitesse sur les autoroutes ou dans les rues des villes. Combien de fois ai-je vu moi-même ces conducteurs dont les deux mains et le regard étaient occupés à autre chose qu'à conduire. Même si en apparence ils ont une main libre, bien des gens tiennent à l'oreille leur téléphone d'une main et de l'autre, ... ils s'expriment, gesticulant comme le font bien des Latins ou des Méditerranéens. Piéton et cycliste, combien de fois ai-je failli me faire renverser par ces conducteurs inconscients, véritables dangers publics, qui ne m'avaient pas vu !

Aujourd'hui, quelqu'un que j'aime revenait de chez le vétérinaire avec son chat malade ; lui-même, inquiet des réactions de son chat à des nouveaux médicaments, était très fatigué car il n'avait pas beaucoup dormi la nuit précédente. Assis sur la banquette arrière d'une voiture conduite par un chauffeur prudent, avec son chat dans un panier à ses côtés, il se croyait en sécurité. Erreur ! C'était sans compter sur les autres conducteurs. Il s'est demandé ce qui lui arrivait lorsqu'une autre voiture a violemment embouti l'arrière de celle dans laquelle il prenait place. Le panier du chat a été projeté par terre, renversé entre les deux banquettes. Mon ami s'est empressé de ramasser le panier et de vérifier l'état de son chat ; celui-ci a été secoué comme le conducteur et son passager mais, heureusement, ne semblait pas avoir été blessé. Il leur a fallu de longues secondes pour se rendre compte qu'ils étaient victimes d'un accident qui, à voir l'état des deux véhicules, aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus graves. Avant de pouvoir rentrer chez lui et se mettre au lit, son chat à ses côtés, pour se remettre de leurs émotions, il aura appris que l'oiseau sans cervelle qui a embouti la voiture qui le ramenait chez lui n'avait pas vu la voiture en question car... elle était occupée à parler au téléphone !

Le Québec a adopté en avril dernier une loi interdisant l'usage du téléphone au volant, à moins qu'il soit équipé d'un dispositif mains libres. Or, de nombreuses études le démontrent, ce n'est pas seulement le fait de tenir le téléphone qui représente un danger, mais le fait même d'avoir une conversation avec une personne que l'on ne voit pas augmente grandement le risque de distraction et d'accident.

Depuis l'entrée en vigueur de cette nouvelle loi au Québec, le premier juillet dernier, le nombre constats d'infractions est plutôt à la hausse. Selon la Sûreté du Québec (police nationale), de 1 114 en juillet et août, le nombre d'infractions est passé à 1 308 en septembre et octobre, ce qui représente une augmentation de 17 pour cent.

Je crois que le Québec, et tous les pays dits civilisés, devraient imiter l'Angleterre et imposer la prison aux conducteurs pris en flagrant délit d'utilisation du cellulaire. L'Angleterre, qui a interdit l'usage du « mobile phone » au volant depuis 2003, annonçait en effet le 20 décembre 2007 que les personnes qui ne respecteraient pas la loi seraient passibles d'une peine de deux ans de d'emprisonnement. Les peines seraient évidemment plus sévères pour les cas de récidives, par exemple. Un très grand pourcentage des gens étant incapables d'agir en adultes responsables s'il n'y a pas la crainte de la punition, je crois qu'il s'agit là d'une mesure qui en dissuadera plusieurs. Encore faudra-t-il que les infractions soient constatées et que les délinquants soient arrêtés. J'ai bien peur qu'il faudrait alors des policiers à tous les trois mètres.

Tant que les lois ne seront pas rigoureusement appliquées, les infractions sévèrement punies, les conducteurs continueront de jouer aux plus fins, de griller les feux rouges en ville, de téléphoner, de manger, de se maquiller au volant de leur voiture en marche. Le Québec est reconnu pour sa « tolérance » ; dans bien des cas, j'appellerais plutôt cela de la « mollesse » ; on ne veut tellement pas faire de peine à qui que ce soit que l'on permet aux délinquants récidivistes de continuer de faucher les piétons sur les trottoirs ou en bordure des routes, d'emboutir les voitures d'innocentes personnes... Selon moi, l'usage du téléphone au volant, dispositif mains libres ou pas, est aussi dangereux et meurtrier que la conduite en état d'ébriété.

5 commentaires:

Dr. CaSo a dit…

Oh la la, heureusement que ton ami et son chat vont bien! Je remarque que le plus souvent, les gens qui conduisent mal devant moi ou à côté de moi, sur la route, sont des gens au téléphone. Ca me rend folle! Et je suis d'accord avec toi, le téléphone "main libre" n'est pas sans danger. Il faut aussi trouver son téléphone dans son sac à main, regarder les touches pour composer le numéro, déméler le fil de l'oreillette, et se concentrer sur une conversation au lieu de la route. En France c'est comme au Québec, mais en Ontario nada, par contre il est interdit de fumer en voiture quand il y a des enfants dans la voiture. C'est n'importe quoi!

Beo a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec toi.

Et plus simplement: il devrait être interdit de faire quoique ce soit qui déconcentre de la route et des autres usagers.

Il y a des moments ou je ne mets même pas la musique tellement il faut avoir des yeux partout pour éviter les conducteurs dangereux autour de moi!

J'imagine que le fait d'avoir fait un accident condamne la personne qui a percuté la voiture de ton ami!!! J'espère!

Alcib a dit…

Dr CaSo : Heureusement, oui, que mon ami et son chat n'ont pas, du moins pour l'instant, pas de blessure évidente causée par cet accident. Je me souviens cependant qu'après avoir été victime d'un accident du genre, j'avais été émotionnellement ébranlé (en plus de la chirurgie que j'avais dû subir) et que, durant des mois, il me revenait fréquemment à l'esprit des images de l'accident).
Heureusement que le chat n'a pas été tué ou blessé dans cet accident car la conductrice aurait certainement passé un mauvais quart d'heure. Mon ami est un doux, un tendre et, sur le plan physique, il n'a absolument rien d'un lutteur ; cependant il a dû apprendre très jeune à se battre pour éviter d'être le souffre-douleur de ses camarades et il a très bien appris, crois-moi. L'un de ses confrères d'université n'oubliera jamais comment mon ami lui a réglé son compte un jour, et si le sourire de ce confrère ne conserve pas de trace visible de la leçon, c'est que la chirurgie fait des miracles.
Il peut subir longtemps les moqueries ou les méchancetés qui s'adressent à lui mais il ne faut surtout pas s'en prendre à un animal sans défense. Un jeune homme se souviendra toujours de l'unique coup de pied qu'il a donné a donné à l'animal de mon ami.
Cette écervelée qui a embouti l'arrière de la voiture n'a pas eu de sympathie pour les êtres vivants qu'elle aurait pu blesser beaucoup plus gravement ; elle n'a réagi que par la peur lorsqu'elle s'est rendu compte du type de voiture et du statut des victimes.
Peut-être n'oubliera-t-elle jamais ce jeudi 18 décembre 2008 mais, pour que d'autres comprennent le danger du téléphone au volant, comme de toutes les autres distractions possibles, elle mérite une très sévère sanction. Les gens croient toujours qu'ils peuvent jouer au plus fin sans se faire prendre, jusqu'au jour où des dommages parfois irréparables sont causés.

Je crois qu'on devrait interdire toujours la cigarette au volant, tout autant que le café, les boissons chaudes ou froides, la pizza et tout le reste. J'avais un ami très sage qui, s'il me voyait soulever une main du volant, me demandait d'y remettre immédiatement les deux mains. Il n'a jamais été impliqué dans un accident alors qu'il conduisait ; moi non plus.

Béo : Tu as tout à fait raison. Je n'accepte pas, lorsque je conduis, qu'un passager quel qu'il soit s'amuse avec la radio ou la musique au point de m'agacer.
Revenant de Québec, un soir avec des collègues un peu trop exaltés, j'ai arrêté la voiture sur le bord de la route en leur demandant de discuter poliment s'ils voulaient le faire, sinon je les faisais descendre à l'endroit même où je m'étais arrêté.
Conduire demande de la concentration, de la vigilance, de bons réflexes et, par conséquent, une relative sérénité. Par conséquent, ce n'est pas non plus le moment de régler des problèmes de couple.

Quant à cette écervelée, oui, je crois qu'il y aura des sanctions car les policiers ont enregistré une plainte.
C'est à croire que les émules de Paris Hilton, cette pauvre idiote, sont beaucoup plus nombreuses qu'on le croit.

Dr. CaSo a dit…

Je suis d'accord avec toi pour la cigarette et la nourriture au volant, mais je voulais juste dire qu'interdire seulement la cigarette (et pas le téléphone ou la bouffe) c'est un peu ridicule... et le coup d'interdire la cigarette avec des enfants dans la voiture ça n'empêchera pas ces mêmes parents de fumer dans leur maison quand les enfants y sont... Enfin, il y a des idiots partout, et quoi qu'on interdise, il y en aura toujours pour trouver des façons de faire des conneries qui mettront la vie des autres en danger.

Quant au traumatisme après un accident, je veux bien te croire! J'ai moi-même fait l'expérience d'une jeune fille a vélo qui est passé sur un passage piéton au rouge au moment où j'y étais... elle a volé par-dessus ma voiture... et ça m'a traumatisé pendant des mois!! J'espère que ton ami et son chat s'en remettront vite.

Alcib a dit…

Dr CaSo : C'est bien ainsi que j'avais compris ton point de vue sur la cigarette. Si l'on veut éduquer les parents à assumer leurs responsabilités envers les enfants, il faudrait aller plus loin que d'interdire la cigarette en voiture. Il faut dire cependant que le risque est plus grand de nuire à des enfants dans une voiture car il s'agit d'un habitacle restreint ; les passagers respirent forcément l'air vicié. L'amie de l'un de mes frères allume une cigarette avec la précédente ; la voiture est une fumerie épouvantable. Je parfois pas d'autre choix que de monter avec eux si je veux aller dans la famille. J'ai l'impression de sentir la fumée durant une semaine après être descendu de leur voiture.
Je crois qu'en Angleterre aussi on voulait interdire la cigarette au volant, si j'ai bien compris.
Tu as bien raison : en dépit de toutes les lois, il y aura toujours des idiots qui, par bravade, par ignorance ou par bêtise, mettront la vie des autres en danger.
Chaque fois que l'on frôle le danger ou que l'on met en péril l'intégrité d'un semblable si l'on est le moindrement sensible aux autres, je crois que l'on en subi forcément un traumatisme.
Oui, j'espère aussi que cet accident sera vite oublié.