jeudi 16 juillet 2009

Dis-moi à qui tu ressembles...

...je te dirai qui tu es.

Au cours de nos premiers échanges de messages, j'ai envoyé à Alexander plusieurs photos de moi et, en retour, Alexander m'avait envoyé quelques images sans les commenter. Parmi les premières, il y avait celle-ci :


Comme il m'avait un peu parlé de ses goûts vestimentaires, qu'il m'avait dit qu'à l'occasion il aimait porter des tenues classiques, mêmes les plus formelles, en y ajoutant un élément fantaisiste, comme de porter un costume noir ou plus formel encore avec des chaussures fantaisistes et que, par ailleurs, il m'avait dit aimer porter le kilt (il m'avait parlé d'un très grand mariage où les hommes portaient le kilt), j'ai cru qu'il pouvait s'agir d'une photo de lui-même. Il a bien ri quand il a compris la méprise.


Alexander aimait la photo, mais la photo qu'il faisait ou celle des autres, sans nécessairement en être le sujet. La première photo reçue de lui le montrait en train de donner un baiser à Harry mais on y voyait davantage le chat qu'Alexander lui-même. Cette photo m'a tout de même fait fondre en larmes, mais c'étaient des larmes de bonheur. J'avais tellement envie d'en connaître davantage. Mon imagination essayait de compléter les parties manquantes. À l'exception du regard que je ne voyais pas aussi bien sur sa photo, j'aurais pu croire qu'Alexander ressemblait à cet inconnu dont j'ai trouvé par hasard la photo sur un site Internet où il y avait énormément de photos de personnes non identifiées.


Je n'ai pas montré cette photo car je pense qu'Alexander n'aurait pas apprécié la comparaison. Ce garçon est beau, mais Alexander, plus beau encore. En attendant de recevoir d'autres photos, celle-ci m'avait permis de me faire une image complète, provisoire et fausse, mais précise.


Enfin cette dernière image pourrait aussi représenter un Alexander sous un autre éclairage. Je ne sais pas qui est ce garçon mais, même s'il lui ressemble, il ne s'agit pas d'Alexander évidemment. Alexander avait choisi de m'envoyer cette photo, sans doute pour l'attitude pensive du garçon, attitude assez familière à Alexander. Je ne l'imagine pas très bien les bras croisés, cependant.

Est-ce que j'ai déjà écrit que je l'aime ? Est-ce que j'ai déjà dit qu'il me manque terriblement ?

3 commentaires:

V à l'Ouest a dit…

Je ne sais plus si tu as déjà écrit ici "je l'aime", mais ça a été toujours d'une telle évidence que je crois que personne ne s'est posé la question. C'est un amour passionnel qui fait certainement envie à beaucoup !

Erwan a dit…

Mais qui est Alexander? il me semble que c'est la première fois que tu nous en parles! :D

Je ne suis pas sur d'être d'accord avec "Dis-moi à qui tu ressembles je te dirai qui tu es".
Ok, une fille mal habillée et trop fardée ça donne un peu la couleur. Ou un gars qui se tient vouté ça indique un peu de sa personnalité. Mais en connaissance de cause, les gens me prennent souvent pour quelqu'un d'arrogant, de méprisant, colérique et râleur, alors que je suis bien loin de ça (sauf râleur, et encore).

Bon, je cherche la petite bête! ;)

Alcib a dit…

V à l'Ouest : Tu dois être très perspicace, alors ;o)
C'est vrai que j'ai souvent été obligé de me retenir pour ne pas trop parler d'Alexander... Mais ce que je dirai ici au sujet d'Alexander ne représentera jamais même un pour cent de ce que je pourrais en dire ; on ne me croirait pas.

Erwan : Je suis d'accord avec toi pour ne pas être d'accord avec le titre de l'article.
Je peux dire, par exemple, qu'Alexander peut avoir des affinités avec les trois personnes représentées par ces photos, mais qu'il est surtout très différent, c'est-à-dire que son caractère, sa personnalité sont beaucoup plus complexes que ce que l'on peut conclure en regardant ces trois photos. Mais je ne mettrai jamais en ligne une photo d'Alexander.

Les gens te prennent pour quelqu'un d'arrogant ? Tu es sûr que ce n'est pas ton passeport qu'ils jugent ? :D

C'est vrai que si on lit un peu ton blogue ou les commentaires que tu laisses sur les autres, on ne peut pas dire que tu sois arrogant... Mais tu sais que les timides sont souvent pris pour des arrogants...

À propos, un autre Erwan, qui vit à Paris celui-là, mais qui est un Breton pur-beurre, sera à Montréal à compter du 1er août... Si jamais la nostalgie de la France est trop grande, peut-être aura-t-il un peu de temps pour prendre un verre (sans sucre et sans alcool, bien sûr) ;o)