mercredi 21 octobre 2009

Cruauté envers animal


J'ai lu il y a quelques jours une nouvelle très triste qui aurait fait très mal à Alexander. Je sais qu'il y a régulièrement, partout dans le monde, des drames qui causent la mort de dizaines, de centaines de personnes, mais il y a tout de même quelque chose de révoltant là apprendre la mort inutile d'un animal, lorsqu'elle est causée par un être humain. Les animaux ne font pas de mal aux humains, du moins pas inutilement. C'est vrai que les victimes d'actes terroristes n'ont pas forcément fait de mal non plus, mais je suppose que les terroristes se disent : « Si ce n'est pas lui (qui a fait le mal), c'est son frère ». Ce n'est évidemment pas plus acceptable. Mais les humains sont ainsi : ils aiment s'entretuer et ils sont « libres » de le faire. Mais les animaux ne jouent pas selon les mêmes règles et ont doit les protéger contre la bêtise et la cruauté des humains.

La nouvelle qui a retenu mon attention c'est que cinq adolescents ont poursuivi en voiture, sur une distance de sept kilomètres, un orignal (élan d'Amérique), sur un chemin dans une forêt. L'orignal est mort d'épuisement au bout de la poursuite.

L'orignal n'a pas de vision latérale, ce qui explique que l'orignal ait poursuivi sa course droit devant lui, sur le chemin emprunté par la voiture des adolescents, au lieu de quitter le chemin pour se réfugier dans la forêt. De plus, l'animal est très vulnérable à la poursuite car il n'est pas fait pour la course.

Deux des cinq jeunes occupants ont été inculpés : « le conducteur et le passager avant. Le premier pour la conduite du véhicule lors de l’infraction, le second pour complicité et incitation. »

S'ils sont reconnus coupables, ils pourraient écoper d’un minimum de 5000 $ d’amende et d’une suspension de leur permis de chasse pendant deux ans. Alexander dirait que ce n'est pas encore assez et que les permis de chasse ne devraient exister pour personne de toute façon.

L'acte de cruauté perpétré par les adolescents ne relève pas du code criminel mais une loi québécoise interdit de poursuivre un animal avec un véhicule.

On ne dévoile pas l'âge des adolescents mais si on ne les accuse pas d'avoir conduit un véhicule sans permis, c'est qu'ils sont âgés d'au moins seize ans. C'est un âge où, si l'on ignore encore la loi, on devrait au moins faire preuve d'un peu de jugement.

6 commentaires:

Erwan a dit…

Où la loi du Talion serait bien appliquée: on les fait courir pendant 7kms en les poursuivant avec une voiture (conduite de préférence par des orignaux).
Tu n'as pas vu le petit chien brulé vif en France? (il a survécu, mais bon... à quel prix! (souffrances,etc.))
Ou encore le chat enrubanné aux USA qui ne s'alimentait plus?
Y'a des gens qui sont cons, mais parfois un simple stage dans une ferme ou une SPCA servirait de leçon et leur permettrait d'apprendre qu'un animal a un cerveau et un cœur.

Alcib a dit…

Erwan : Non, je n'étais pas au courant de ces autres histoire de torture. Je préfère ne pas les voir, au fond.

Beo a dit…

Un jour que je rentrais chez moi, par le rang en asphalte, bien beau et sur lequel plusieurs faisaient des courses, il s'est trouvé une femelle orignal devant moi.

Égarée, elle fut aussi surprise que moi, j'ai ralenti au minimum pour la regarder courir devant moi.

J'ai précisément remarqué que c'était haut sur pattes et pas très adapté à une course sur route, il pleuvait en plus.

J'avais tellement peur qu'il passe d'autres voitures, mais non.

J'ai pu l'admirer, avoir peur pour elle et la voir bifurquer dans le champs voisin de chez-nous. Fiou!

J'avais eu l'impression de l'avoir ramenée à la maison, en sécurité. J'ignorais que ça n'avait pas de vue latérale mais c'était clair que son assurance c'était le champs, puis la forêt ensuite.

J'avoue aussi que j'ai préféré me retrouver derrière... que devant elle ;)

Alcib a dit…

Béo : Je crois que c'est toujours une expérience émouvante de se trouver en présence d'un animal si majestueux. Tous les animaux sont émouvants, je pense, car ils ne jouent pas de jeux ; ils sont authentiques et nous forcent, si cela ne nous est pas naturel, à être vrais.
Cette rencontre sur une petite route doit être assez impressionnante. Et, comme tu le dis, on doit souhaiter qu'il n'arrive pas à toute vitesse une voiture venant à votre rencontre.
En général, ce n'est pas un animal qui attaque, à moins d'être surpris et de se sentir menacé.
Quand j'étais enfant, il m'est arrivé d'en voir assez souvent mais, hélas, la plupart du temps ils avaient été tués durant la saison de la chasse.

Lessive fraiche a dit…

On dit qu'il n'y a pas de hasard, en tout les cas pour moi je le crois, que des rendez-vous. Je devais avoir rendez-vous ici au hasard d'une recherche sur le web...

J'ai été bien émue par le récit de ce pauvre animal...eh oui la cruauté est sans limite parfois, autant envers l'humain que les animaux.

j'avais aussi vu ces nouvelle concernant le chien brûlé, le chat enrubanné, et encore la semaine dernière en ne faisant pas attention au titre d'un vidéo posté par une connaissance, j'y voyais soudainement un jeune homme étranger (maroc) qui prend un chaton d'à peine 8 semaines, le lance devant lui afin de mieux l'attraper avec son pied comme au jeux aki et le propulser à une vitesse fulgurante sur le mur plus loin...17 secondes la vidéo, même pas le temps de l'arrêter pour que mon cerveau arrête de souffrir devant autant de sauvagerie envers un petit être sans défense...

Il y avait longtemps que je n'avais pas eu autant de peine intérieur devant autant de cruauté. J'ai signalé l'abus au diffuseur de cette vidéo, car j'étais en colère.


J'avais le goût de partager ici...tout en m'excusant d'avoir sans doute créé en vous une image peut intéressante... si l'homme est un loup pour l'homme, il l'est encore plus pour l'animal sans défense devant lui...:(

Alcib a dit…

Lessive fraîche : Merci de ce commentaire et bienvenue ici.

Alexander le disait souvent : contrairement aux humains, jamais aucun animal lui a fait du mal ou de la peine, sauf lorsqu'ils partaient...