mardi 27 avril 2010

Un 27 avril à Montréal

À mon réveil, ce matin, la neige tombait à plein ciel. Le 2 avril 2008, je me plaignais que l'hiver n'en finissait pas. Et voilà qu'aujourd'hui, mardi 27 avril, il neige encore... C'est tout de même moins déprimant que ce temps froid et sale que nous avions en avril 2008. Aujourd'hui, des fenêtres de mon sixième étage, je peux à peine voir de l'autre côté de la rue, mais demain ce sera tout oublié.


Ces pauvres tulipes qui depuis quelques jours apportaient un peu de vie devant les maisons voisines pourront-elles s'en remettre ? Je l'espère.

Ajout du 29 avril : La neige a vite fondu, même s'il n'a pas fait très chaud encore, et les tulipes ont relevé la tête. Si tout va bien, je pourrai d'ici quelques semaines - ou quelques jours - revenir à mon bureau d'été.


11 commentaires:

Dr. CaSo a dit…

Eh ben mes pauvres, j'espère que ça ne va pas durer! Ici il fait froid et pluvieux et gris, alors qu'il y a 10 jours il faisait un temps radieux et 15 degrés (ce qui est déjà vaaaaachement chaud pour nous)! Brrrr!!! J'espère que le printemps reviendra bien vite chez vous et chez nous :)

Beo a dit…

J'espère que cette neige n'aura pas trop brisé les tulipes de ta photo ni les autres fleurs!

Alcib a dit…

Dr CaSo : Non, ça n'a pas duré. Il ne restait plus de la neige que dans les parcs, je crois.
En fait c'est la chaleur des semaines précédentes qui était anormale.
Je vous souhaite aussi du beau temps et de la chaleur.

Béo : En après-midi, les tulipes avaient relevé la tête. Et si les autres fleurs ont souffert, ce n'était pas visible.

Kevin Zaak a dit…

Jusqu'à maintenant, le printemps a été très sec. Les plante vont apprécié cet apport en eau. Ce matin, les tulipes de mon voisin sont en grande forme. Le gel peut abîmer les fleurs, mais la neige a plutôt un effet protecteur.

Alcib a dit…

Kevin Zaak : Merci de ton commentaire et de ton opinion d'expert (quand j'ai encore le courage d'essayer de convaincre mes voisins de planter un peu de verdure autour de l'immeuble, je pense à ton expertise).
Je n'étais pas trop inquiet au sujet de cette neige car je savais bien qu'il n'y avait pas de gel. La neige était seulement désagréable quand on la recevait sur le visage.
Je crois bien que c'était la dernière avant l'automne.

RPL a dit…

Courage, Alcib ! Aujourd'hui, c'est le soleil et le printemps, et dès demain, l'été ! Et semble-t-il, pour toute une semaine !

Alcib a dit…

RPL : Merci de la bonne nouvelle.
Je ne suis pas trop pressé ; je sais que ce sera bientôt plus chaud, mais je ne veux pas non plus voir arriver tout de suite la canicule.

Lux a dit…

P.S. #1
Je voulais écrire un commentaire mais tu viens juste de me le voler et de l'écrire toi-même :-(
Je te souhaite du beau temps quand même.

P.S. #2
Parlant de ton bureau d'été, j'ai encore en réserve de fond d'écran cette belle image du vélo dans le boisé et je la plaçais souvent cet hiver (c'est-à-dire durant quelques semaines ;)

Comme le disait Gilles Carle dans un film culte québécois: « Le temps est bon, le ciel est bleu...»

Alcib a dit…

Lux : Je suis désolé d'avoir, sans le savoir, volé ton commentaire. La prochaine fois préviens-moi, je m'abstiendrai ;o)

Je ne sais pas si j'utiliserrai vraiment mon bureau d'été, cette année. Ça me semble si loin, tout ça ! J'ai l'impression d'avoir vieilli d'au moins trente ans depuis.

Lux a dit…

1- Ne sois pas désolé et ne t'abstiens jamais! La vie ne doit pas être faite de regret, ni d'abstention.
2- Quant à ton bureau d'été, je crois que tu trouveras sûrement un lieu de méditation dans la nature.
Je comprends ton dernier commentaire: depuis un an, tu as vécu et tu vis encore un expérience humaine très dense, comme hors du temps. Ton coeur a été touché profondément et dans ces moments-là, l'espace n'a plus de lieu et le temps n'a plus de temps.
Puisses-tu ressentir un peu d'apaisement.
Amicalement
Lux

Alcib a dit…

Lux : Merci. J'aime beaucoup ta remarque sur « l'espace (qui) n'a plus de lieu et le temps (qui) n'a plus de temps ». C'est exactement ça !
Merci aussi pour les voeux d'apaisement. Je te souhaite aussi de la sérénité et de la joie.

Au moment où j'ai reçu ton commentaire, j'étais au téléphone avec un représentant du service à la clientèle de ma banque. Je rentrais du restaurant où j'ai eu la joie de constater que quelqu'un a vidé mon compte avant moi.