mardi 17 août 2010

Internet et l'amour


Nous le savions déjà, bien sûr...


Plus de chance d'être amoureux avec internet à la maison
Agence France-Presse (Washington)
16 août 2010
| 08 h 59

Les adultes ayant un accès à internet à domicile ont plus de chances d'avoir une relation amoureuse que ceux qui n'en ont pas, révèle une étude publiée lundi aux États-Unis.

Un peu plus de 82% des adultes ayant accès à internet chez eux sont mariés ou en couple, alors que ceux n'ayant pas internet à la maison sont un peu moins de 63% dans cette situation, souligne l'étude présentée à la rencontre annuelle de l'Association américaine de sociologie.

«Nos recherches révèlent que l'accès à internet joue un rôle important pour aider les Américains à trouver leur partenaire amoureux», explique Michael Rosenfeld, professeur de sociologie associé à l'Université de Stanford et auteur principal de l'étude.

Parallèlement, les chercheurs ont découvert qu'internet constitue de plus en plus un lieu de rencontres amoureuses, en particulier pour les couples de même sexe.

«Il est possible que dans les prochaines années, internet supplante les amis comme moyen le plus efficace de faire des rencontres amoureuses, évinçant les amis de la première place pour la première fois depuis le début des années 1940», ajoute M. Rosenfeld.

Parmi les couples qui se rencontrent en ligne, 61% sont de même sexe, précise l'étude.

«Les couples qui se rencontrent en ligne ont de plus grandes probabilités d'être de même sexe et ont un peu plus de probabilités d'être de confession religieuse différente», explique-t-il.

«Internet n'est pas simplement une façon nouvelle et plus efficace de nous faire garder le contact avec notre réseau d'amis. Internet est une nouvelle forme d'intermédiaire social qui peut redessiner le type de partenaires et de relations que nous avons», conclut-il.

L'étude a analysé les données d'une enquête réalisée auprès de 4002 adultes.

4 commentaires:

V à l'Ouest a dit…

A condition de ne pas vivre uniquement à travers lui et de rester dans un monde virtuel, je pense qu'internet est une trouvaille formidable qui rapproche les peuples, abolit les distances, permet de garder facilement contact avec ses amis et de s'en faire des nouveaux. Et on ne parle ici que de son côté social. Culturellement, c'est une mine d'or aussi. On y trouve le pire comme le meilleurs, certes, à nous de faire le tri.
En ce qui concerne ton blogue et toi, on est dans le meilleur.

Alcib a dit…

V à l'Ouest : L'article ici parle d'Internet comme outil, comme moyen d'augmenter les chances de rencontres, que ce soit pour des relations amicales ou amoureuses. Il ne parle pas d'Internet qui « remplace la vie ». Ceux qui veulent vivre dans leur monde, dans leur bulle, ils n'ont pas attendu Internet : l'alcool, les drogues, le jeu, la lecture, le sexe, etc. ; les moyens de fuir les autres, de fuir « la vraie vie » sont nombreux et Internet ne serait que l'un d'eux.
Ce que je retiens de l'article, c'est qu'Internet multiplie les possibilités de rencontres à l'extérieur du cercle restreint de l'entourage.
Je ne cherchais pas Alexander puisque je ne cherchais personne. Et, pourtant, Alexander est arrivé à moi grâce à ce blogue, donc grâce à Internet. Lui non plus ne cherchait personne : il m'a tout simplement découvert en cherchant des images d'un peintre allemand depuis longtemps décédé... Sans Internet, il n'aurait même jamais songé à mon existence possible et j'aurais ignoré la sienne... même si j'avais déjà de l'intérêt pour des personnes de son entourage, sans espérer jamais entrer en contact avec eux un jour car nos univers sont vraiment très différents. Je ne crois pas que je rencontrerai ces personnes un jour, mais il me plaît de savoir que, grâce à Alexander, elles savent que j'existe. Sans Internet, nous serions, Alexander et moi, passé à côté de quelque chose de merveilleux et exceptionnel, qui dépassait largement la communication entre des être virtuels. S'il n'était pas retourné sur son étoile, Alexander serait déjà venu à Montréal et je serais déjà allé en Angleterre, et... tout serait si différent !

RPL a dit…

L'article n'a pas tort: j'ai rencontré mon copain par Internet, et on est maintenant ensemble depuis plusieurs années. Internet n'est qu'un nouveau moyen, mais à mon ( humble ) avis, il ne change absolument rien à la nature des choses, et spécifiquement, à la dynamique amoureuse. Quoi qu'il en soit, j'ai apprécié « rencontrer » sans devoir longuement fréquenter les bars !

Alcib a dit…

RPL : Se priver d'Internet, ce serait comme se priver du téléphone, de la correspondance... Internet est un outil de communication, beaucoup plus puissant que tous les autres. Si l'on voulait faire des mises en garde, il faudrait les faire au sujet du contenu des communications et non pas au moyen lui-même.
Se priver d'Internet, ce serait comme se priver de sortir dans la rue ou dans les espaces publics à cause des risques d'accidents, de violence, etc.
Je connais quelques personnes qui sont en couple depuis quelques années avec quelqu'un qu'elles ont rencontré grâce à Internet ; je ne savais pas que c'était aussi le cas pour toi. Tu ne sembles pas trop malheureux de ton choix et ton ami n'a pas 'air de se plaindre non plus ;o) Je vous souhaites encore de très nombreuses années ensemble.

J'ai des amis que j'ai connus par Internet il y a dix ans et qui sont encore des amis (pas tous, mais plusieurs).
Parmi les amis dont j'ai fait la connaissance dans la « vraie vie », tous ne sont pas restés des amis.

Mais l'article en question ne voulait pas encourager les gens à se jeter sur les sites de rencontres. Il disait simplement que ceux qui sont abonnés à Internet sont, d'après les études, plus susceptibles d'être en couple et de rencontrer des personnes qui ne font pas partie de leur milieu immédiat...