mercredi 12 novembre 2008

La lune en mouvement

La photo vient d'ici

Je n'ai vraiment pas eu le temps aujourd'hui de rêver, d'être dans la lune. On me pousse dans le dos pour que je fasse en un jour ce que je devrais faire en une semaine. Depuis ce matin, j'ai à peine pris quelques minutes pour manger et quelques autres minutes pour envoyer un message à mon amoureux.

Comme je devrai travailler toute la soirée et une bonne partie de la nuit, j'ai pris le temps vers la fin de l'après-midi d'aller faire une marche rapide au parc Jeanne-Mance ; ce ne fut au fond qu'un très rapide aller-retour. La lumière était belle et j'aurais voulu prendre des photos mais je n'en avais pas le temps (je dois dire aussi que j'ai déjà pris de nombreuses photos de ce coin du mont Royal). En redescendant l'avenue du Parc, je me suis tout de même arrêté environ quatre ou cinq minutes pour observer la lune qui m'est apparue entre deux bâtiments de l'Hôtel-Dieu. Encore très pâle, mais parfaitement ronde, elle était magnifique ! Comme on le fait dans certaines religions (juive, zoroastrisme ou mazdéisme, dans les cultures améridiennes), j'ai pris l'habitude, quand je l'aperçois, de faire mes dévotions à la lune et, sur un plan plus laïque, de lui adresser des messages pour quelqu'un que j'aime ; mais au fond, l'amour n'est-il pas aussi d'ordre spirituel ?

Pendant que je m'adressais à la lune, j'ai pu me rendre compte que ce disque lumineux que l'on croit immobile dans le ciel ne l'est pas tant que ça. En fait, c'est la terre qui tourne et qui, si je ne dis pas de bêtise, donne l'illusion que la lune se déplace autour de nous. En quelques minutes seulement, j'ai pu voir, en mesurant la distance entre le toit d'un bâtiment et la lune dans le ciel (pas la distance réelle, mais celle que mon oeil percevait en deux dimensions), que la lune ou la terre était en mouvement. La terre ne tourne pas si vite que nous en avons l'impression parfois à force de courir dans ce monde de fous mais, comme le disait si bien Galilée : « Et pourtant elle tourne » (Eppur si muove).


5 commentaires:

V à l'Ouest a dit…

Dans la poésie espagnole, et donc dans les chansons, la lune est très souvent mentionnée. Un leg des Arabes, je suppose.

Anonyme a dit…

J'ai demandé à la lune
si tu voulais encore de moi.
Elle m'a dit "j'ai pas l'habitude de m'occuper de cas comme ça"!

Paroles d'une chanson qui date d'il y a quelques années et que j'ai beaucoup fredonné.(Indochine)

Suzanna

Beo a dit…

J'adore cette chanson d'Indochine :)

J'aime bien moi aussi observer le mouvement de la lune, et aussi des étoiles. L'air de rien; c'est pas mal rapide quand on y pense!

Sylvia a dit…

Nulle envie de nuire à votre dialogue avec la lune mais, oui, elle tourne... :-)http://results.hpolsurveys.com/instantResults.aspx?j=25009gen_US&page=1

Je suis contente de vous sentir heureux, bien que très occupé.

Sylvia a dit…

Aucune idée de ce qui a bien pu se passer pour le lien ci-haut. :-) Je recommence :

http://emilie.bodin.free.fr/debutant/mouvement.html