samedi 10 janvier 2009

Tintin a 80 ans


Vous serez sûrement d'accord avec moi : à 80 ans, Tintin ne fait pas son âge.

C'est pourtant le 10 janvier 1929 que le dessinateur belge Georges Rémi, mieux connu sous le pseudonyme Hergé, formé de ses initiales RG, donne naissance à ce garçon. Toujours accompagné de son fidèle chien, le fox-terrier nommé Milou (Snowy, en anglais ou Struppi en allemand), Tintin commence ses aventures de jeune reporter du Petit vingtième (sans jamais rien écrire) en visitant l'URSS. Dans cet album intitulé Tintin au pays des Soviets, il montrera les côtés moins reluisants du communisme en dénonçant les abus du stalinisme.


Le personnage de Tintin est celui d'un garçon dont l'âge est très difficile à déterminer. On le croit d'abord adolescent mais quel adolescent pourrait partir en reporter en Union soviétique ? Il vit seul avec son chien et semble tout à fait autonome, subvenant à ses besoins. C'est un garçon intelligent, doté d'une grande curiosité et qui lit beaucoup. Avec un corps plutôt délicat, Tintin déploie une grande force physique. Ses airs de boy scout et ses fréquentations presque exclusivement masculine ont alimenté bien des spéculations sur son orientation sexuelle.

Le 7 janvier dernier, le journaliste anglais et ancien député conservateur Matthew Parris, publiait dans le Times intitulé « Of course Tintin's gay. Ask Snowy », dans lequel il affirme que Tintin ne pouvait qu'être gay, foi de Milou. Matthew Parris analyse les origines et le milieu familial de Tintin, ses amis, son activité professionnelle, sa vie domestique, son chien, etc., soulignant que son créateur avait déjà été chez les scouts, et sur chacun de ces points, il en vient à la conclusion que Tintin était gay. S'il ne l'était pas, il faut reconnaître qu'il ne ressemble en rien au mâle hétérosexuel incarné par John Wayne ou Charlton Heston.

N'ayant pas fait lui-même son coming out, sans doute par pudeur, bien compréhensible à l'époque de sa jeunesse, comment réagirait Tintin aujourd'hui devant le dévoilement de sa vie intime ?

12 commentaires:

Beo a dit…

Il me semble qu'Hergé a toujours réfuté ces allégations. Je coris qu'il tenait à garder ce mystère, un mystère. :)

Alcib a dit…

Béo : oui, bien sûr, et il devait les nier. Si on avait dit que Tintin était homosexuel, il aurait perdu au moins 50 % de son marché. Quant à ceux qui aiment l'ambiguïté de Tintin, ils peuvent toujours continuer de l'aimer car rien ne dit le contraire non plus, rien ne permet, semble-t-il, de prêter le moindre sentiment amoureux, la moindre attirance sexuelle pour quelqu'un du sexe opposé.
Je crois surtout qu'Hergé a voulu éviter les complications qu'auraient apportées la vie amoureuse de Tintin à une époque où les femmes ne pouvaient même pas montrer une cheville. Cet idéalisme est peut-être en soi une marque de l'imaginaire gay.
Je ne suis cependant pas du genre à vouloir faire de tous les personnages intéressants des icônes homosexuelles. Il y en a suffisamment déjà. et puis... il faut bien laisser aux hétérosexuels quelques modèles et... quelques illusions ;o)

Little Angel a dit…

C'est sympa comme analyse! Bon perso, I love the gay, et j'ai tjs aimé tintin, ceci explique cela. Biz et bonne année.

Angie

Alcib a dit…

Little Angel : Merci du commentaire. Ravi de te revoir ici. Bises et bonne année à toi aussi.

Dr. CaSo a dit…

Haha, si tu racontais ça à ma mère, elle aurait un arrêt cardiaque. Tintin a bercé toute notre enfance et ma mère est... comment dire... un peu obtue en ce qui concerne l'homosexualité...

Alcib a dit…

Dr CaSo : Si Hergé n'a jamais voulu se prononcer sur la vie amoureuse et sexuelle de Tintin, c'est sûrement pour préserver un peu d'innocence (et d'illusion) chez des personnes qui, comme ta mère, veulent penser que Tintin est asexué ou, mieux encore, qu'il est l'hétérosexuel idéal ayant un parfait contrôle de sa libido, candidat à la sainteté laïque.
Je ne dis pas que Tintin était homosexuel. Je reconnais qu'il pourrait très bien l'être (il y a des signes qui ne trompent pas beaucoup et les homosexuels sont comme les membres d'une confrérie ; ils se reconnaissent facilement entre eux). Je n'ai toutefois rien à gagner à ce qu'il le soit. Je ne fais pas de prosélytisme, je n'essaie pas de convaincre qui que ce soit.
Ce qui compte, c'est que chacun soit vrai avec lui-même, en accord avec son être profond.

Beo a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec toi Alcib.

Si je me fie à mes souvenirs d'enfance, liés à mes lectures des albums de Tintin: on s'en fou pas mal de ces petits détails quand on est jeune et que le tourbillon de ses aventures nous transporte au fil des pages!

Avant de lire ce genre de "suppositions" il y a peu d'années; il ne m'était jamais venu à l'idée d'aller chercher plus loin au sujet d'un personnage de BD :)

Anonyme a dit…

Coucou Alcib,
Bravo pour cet excellent post, il est passionnant (comme tous tes post d'ailleurs).
Il m'a fait sourire car je pense ne te l'avoir jamais dit mais depuis que j'ai commencé ma carrière hospitalière on me surnomme "Tintin".
Et j'ai beau changer de poste, de fonction ou d'hopital, mes collègues m'appelent toujours ainsi.
Continue ton blog, il est passionnant.
Eric ;)

Alcib a dit…

Béo : Merci.
Celui qui se sent différent, adolescent ou jeune adulte, ne peut s'empêcher, lui, la plupart du temps, de penser à ce genre de chose, de se demander s'il est vraiment seul « de son espèce » ou s'il peut s'identifier à quelqu'un de son entourage, à une personnalité, à des personnages.
Les modèles que nous proposent l'histoire, la littérature, les arts, la vie publique, ne sont jamais tout à fait innocents. Qu'ils le veuillent ou pas, il y a toujours quelqu'un qui s'en inspire, des plus gentils aux plus méchants.
Hergé aura permis à des adolescents, hétéro ou homosexuels, de s'identifier personnellement à Tintin sans pour autant coller au personnage une étiquette discriminatoire.

Éric : Merci aussi. Tu es trop gentil.
C'est charmant, ce surnom qui te suit. Je te souhaite de rencontrer bien d'autres admirateurs du jeune héros.

Quant à continuer ce blog, je verrai. Je dois dire que, ce matin, je n'en ai plus très envie... Je suis désolé.

Danaée a dit…

Il y a eu une chouette caricature dans le Devoir (si je me souviens bien), quand JK Rowling a déclaré que Dumbledore était gay. On y voyait Tintin et le Capitaine Hadock, au lit, avec Milou dormant à leurs pieds. On voit le gros titre sur le journal que Tintin lit: Dombledore est gay. Et le Capitaine dit à Tintin: "Je le savais!"

J'avais trouvé ça génial, comme clin d'oeil.

Anonyme a dit…

Pour répondre à Danaée et afin que d'autres qui y penseraient par hasard, la caricature se trouvait dans la presse et la voici:
http://photos.cyberpresse.ca/51-1015/caricatures/cariactures-de-cote-octobre-2/?unique=20165117546974275#enVedette/0/recherche/Rechercher%20un%20album/0/onglets/51/225/album/1015/19491/

Alcib a dit…

Anonyme : Merci de cette référence. Bravo pour la suite dans les idées.