samedi 2 janvier 2010

Bonne année 2010

Au moment d'écrire des voeux pour 2010, je ne suis pas trop inspiré. Si nous étions encore en 2009, j'aurais peut-être envie de reprendre les mots d'une amie juste avant l'arrivée de la nouvelle année : « J'ai envie d'arrêter ici ». Mais puisque 2010 est déjà là, il est trop tard pour la décommander. Je ferai, contre mauvaise fortune, bon coeur.

Je ne ferai surtout pas de bilan. Ce serait trop douloureux. Ce que je retiendrai surtout de l'année 2009, au-delà des inquiétudes, des pertes, des chagrins immenses, c'est l'amour omniprésent, c'est la solidarité, la présence et l'amitié de personnes très chères. Merci à tous, amis, lecteurs, et toutes les autres personnes dont la présence, au cours des derniers mois, aura été si précieuse.

Le manque d'inspiration ne m'empêche pas d'apprécier les voeux reçus. En espérant qu'il soit d'accord, je reprendrai ici les voeux formulés par Jean à la suite de l'
article précédent :

« Que cette année 2010 soit pour toi et les autres lecteurs, une année d'espérance, une année de plénitude et de victoire. »

J'ajouterai simplement des voeux de santé, de sérénité et de partage.

9 commentaires:

Au-delà des nuages se trouve mon monde! a dit…

Bonne Année à toi!
Que tu sois HEUREUX parce que tu la mérite!

RPL a dit…

Ai-je besoin d'ajouter, aux voeux de Jean, que cette année soit pour toi meilleure que celle qui vient de s'achever ? C'est un voeu à la fois banal, mais parfois essentiel. Bonne année 2010, Alcib !

elizabeth a dit…

Cher Alcib, je sais que tu as été durement éprouvé en 2009. J'espère que l'année nouvelle te sera plus douce et que tu pourras conquérir cette sérénité à laquelle nous aspirons. Bises !

Jean a dit…

Cher Alcib,
Nous te remercions pour ces vœux qui nous vont droit au cœur. Nous comprenons ton courage mon cher Alcib. Tu es plus que tu ne le penses un guide aimant et sage pour nous tes fidèles lecteurs. Tu as besoin de nous, bien que je sois nouveau sur ce blog, je te promets que nous serons avec toi pour l'année 2010 et celles qui viennent. Ce qui nous unit, nous tes lecteurs et toi, est très fort. Il s'agit d'un lien solide, un contrat d'amour, de contemplation et victoire sur le temps. Nous transcendons le temps et nous faisons fi des frontières, ce qui nous unit est plus fort. Notre motivation est noble et notre cause juste. Nous avons le désir d'éternité, conjugué à l'amour inconditionnel loin des sentiers battus de la haine et de la mondanité débauchée. Nous élevons à un niveau divin...nous voguions vers de nouveaux jours, de nouveaux sentiments qui viendront sans doute avec du chagrin et de l'amertume. Que la vie peut être triste et ennuyeuse...mais nous devrons nous rappeler que seul l'amour est réel! Oui seul l'amour est réel

Erwan a dit…

Meilleurs voeux à toi aussi, Alcib! J'aime beaucoup ta formulation, c'est très beau!

Alcib a dit…

Au-delà des nuages : Merci. Bonne année à toi aussi. Et sois heureuse également.

RPL : Merci infiniment de ta présence fidèle et de tes voeux pour 2010. Je te souhaite aussi une bonne année.

Alcib a dit…

Elizabeth : Je te remercie. Avec la santé et la réalisation de tes plus beaux rêves, je te souhaite aussi la sérénité pour 2010.

Jean : Je te remercie de tous ces compliments ; mais sois prudent : je pourrais les croire ;o)
Tu as des choses importantes à dire : tu devrais avoir aussi ton carnet électronique où nous irions te lire encore.

Erwan : Je te remercie. La formulation est plutôt celle de Jean. Bonne année à toi de même.
La Bretagne t'a eu durant les Fêtes, nous aurons le privilège de t'avoir le reste de l'année ;o)

Denis a dit…

Une bonne année à toi, Alcib ! Puisses-tu trouver l'apaisement dont tu as tant besoin. Le temps devrait te redonner le calme intérieur... ce qui ne diminuera en rien ton amour et tes souvenirs.

Alcib a dit…

Denis : Merci de tes voeux. Bonne année à toi aussi.
Si le calme intérieur doit venir avec le temps, je dois dire qu'il n'est pressé. Tant que l'amour sera présent, et je ne crois pas qu'il soit en voie de diminuer, je pourrai accepter l'absence de calme.