mardi 30 septembre 2008

Sous les ailes d'un ange...

Hier soir en lisant au hasard encore quelques pages d'un livre qui n'est pas un livre religieux ou spirituel, si ce n'est que la créativité est liée d'une façon ou d'une autre à la spiritualité, je suis tombé sur cette citation de saint François de Sales : « Faites-vous ami avec les anges qui, même s'ils sont invisibles, sont toujours à vos côtés. Invoquez-les souvent, louez-les constamment et faites bon usage de leur appui dans toutes vos activités, qu'elles soient temporelles ou spirituelles. »

L'image vient d'ici

Baptisé et élevé dans la religion catholique, j'ai toujours été conscient de la présence des anges dans mon univers religieux. Je me souviens qu'à l'école primaire, par exemple, on collait dans nos cahiers de jolis petits anges si nous avions bien fait nos devoirs et si nous avions obtenu une bonne note. J'ai aussi reçu une année, alors que je n'avais pas plus de huit ans, un petit ange musicien de plâtre peint, avec une jolie tunique bleue et des cheveux blonds dorés tirant sur le roux ; j'ai précieusement conservé ce petit ange.

L'image vient d'ici

Indépendamment de la représentation qu'on en fait, les anges sont considérés dans plusieurs cultures comme des messagers ; les religions en font, bien entendu, des messagers de Dieu. Religieux ou laïques, les anges ne sont-ils pas, dans tous les cas, des représentations de l'esprit, de l'idéal spirituel, des messagers chargés de nous aider à atteindre ce que nous souhaitons le plus, que ce soit de l'ordre affectif, moral, spirituel... Tous les anges n'ont pas la même fonction ; on pense aux enfants par exemple, dont la beauté et l'innocence nous font penser à la douceur et la pureté que certains anges apportent sur terre. Certaines personnes tiennent beaucoup à la présence de leur ange gardien, partout où ils vont, dans tout ce qu'il font...


Et vous, croyez-vous aux anges ? Que représentent-ils pour vous ? Sont-ils présents dans votre vie quotidienne ? L'ont-ils déjà été davantage, dans votre enfance, par exemple ? Avez-vous un ange attitré ou plusieurs anges comme plusieurs amis ? Comment les voyez-vous ? Leur donnez-vous une apparence précise ? Qu'attendez-vous d'eux ? Ont-ils un rôle précis ou interviennent-ils à tout moment dans votre vie ? Parlez-nous de votre ange, de vos anges.

11 commentaires:

Beo a dit…

Pour moi les anges sont tout simplement des âmes en transition dans l'espace-temps.

Qu'il nous en soit dévolu un ou plusieurs en particulier... je sais pas.

Ce que je sais, c'est que certaines choses me pourrissent la vie, que dans mon quotidien il m'arrive de demander furtivement mais avec une certaine ferveur, qu'un détail ou un autre me soit agréable. Et ça arrive! Alors je dis merci!

Merci à qui??? Euh.... En gros mes remerciements s'adressent à Dieu ou à Jésus parce que je suis croyante mais ça peut aussi bien s'adresser à mes anges gardiens non?

Drine a dit…

Je veux croire qu'il y a des anges tout autour de nous qui nous protègent.
J'aime à penser que mon ange gardien m'aide face aux difficultés que je recontre, à prendre les bonnes décisions, faire les bons choix..
Il est toujours là, avec lui, je ne suis jamais seule.
Un moyen de me rassurer? Peut être mais je ne serai pas celle que je suis s'il était absent. Il m'aide à me surpasser.

Alexander a dit…

Mon ange gardien ,il vener avec moi dans l'ecole, je lui fesez un place a cote de moi sur le banc, un grand place parce le mien c'est un grand ange et le maitresse elle me toujour gronder parce j'estait pas assis la ou il faut pour bien ecriver..je pouvez pas lui expliquer..parce avec son tete, je savez que elle comprenera pas!!! Je regreter just que mon grand ange il savez pas beaucoup plus(more)des choses de mathematics que moi!!!Pffff!

Well, je profiter aussi, si tu permeter, Alcib, de ton blog pour lui doner un message a mon grand ange:

Alex!!!Je aimera bien que tu revener enfin de tes grand vacances, parce je justment un peu besoin de toi ce moment!!(And get a move on, please!!)

Merci Alcib.

Alexander a dit…

Oups!!!Je oublier pour parler du extract du "Petit Chose" du Alphonse Daudet, que j'aimer tres..si tant que je le recopier dans un carnet c'est deja long temps.Il parler des cloches du eglise St Germain de son quartier qui sonner tout le jour et le soirer..et il les comparer a des anges....

"Puis j'avais les angelus, l'angelus de midi, un Archange aux habits de soleil qui entrait chez moi tout resplendissant de lumiere; l'angelus du soir, un seraphin melancolique qui descendait dans un rayon de lune et faisait toute la chambre humide en y secouant ses grandes ailes..."

Je suis toujour emeut tres pour ce joli ecrit, plein de poesie et un peu du nostalgie aussi. Je aimer tres particulier le petit seraphin un peu triste qui vener du rayon du lune..Je le voiyer bien avec ses grand aile tout mouiler et son delicat geste pour tout les secouer!!Je sais pas pourquoi mais je toujour envie pour le consoler ...

Alex..le mien de ange, il a toujour ses plume de ailes tout mal coifer et quand il les secouer dans mon piece, il fesez toujour tomber des truc...mais c'est mon ami et, really je aimera bien quand meme que il se depecher pour revener!!!

Alcib a dit…

Béo : Merci de ce témoignage. Je crois qu'il m'arrive souvent dans une journée de faire comme toi : de demander quelque chose, une attention, une aide, sans trop savoir à qui je le demande. Et pour rendre à César ce qui appartient à César, je ne sais pas trop non plus qui je remercie.

Alcib a dit…

Drine : Merci. Je me reconnais bien dans ce que tu écris aussi.

Alcib a dit…

Alexander : Tu me rappelles que les maîtresses, à l'école, sont souvent comme d'autres grandes personnes devant les enfants ; elles ne se rendent pas toujours comptent de la présence des amis de l'enfant ou des autres personnages qui l'accompagnent. Par conséquent, elles ne se rendent pas compte des souffrances qu'elles causent, des drames qu'elles provoquent chez l'enfant et son univers. C'est sans doute que les adultes ont tendance à oublier qu'ils ont déjà été des enfants. Il faut parfois attendre que ces grandes personnes deviennent des elles-mêmes des grands-parents pour qu'elles retrouvent leur âme d'enfant.

La place que tu gardais pour ton ange gardien à côté de toi sur le banc de l'école me rappelle quelqu'un que j'aime beaucoup qui, lorsqu'il s'asseoit sur un banc de parc, par exemple, garde une place pour son amoureux même si, physiquement, son amoureux est loin de là.

C'est vrai que ce ne sont pas tous les anges qui sont très bon en mathématiques.

Bien sûr, Alexander, que tu peux utiliser le blogue pour passer un message à ton ange gardien. Ils ne laissent pas toujours de commentaire, mais je sais que plusieurs anges lisent secrètement les articles et les commentaires. De plus, tu le sais bien, les anges sont un peu comme des amoureux ; ils savent lire les pensées et comprendre ce que l'on attend d'eux lorsque notre demande est claire et cela, même à distance.

C'est vrai que ton Alex semble avoir pris de longues vacances et qu'il a laissé arriver des choses dont tu te serais bien passé. Je crois cependant qu'Alex a compris ton appel car j'ai entendu un bruissement d'ailes, comme s'il secouait ses ailes de l'eau de mer ou de la rosée du matin.

Continue de lui parler et de le remercier, même si parfois tu crois qu'il est absent. Je crois que les anges entendent tout et comme ils sont parfois susceptibles, il vaut mieux ne pas oublier de les remercier de veiller sur nous.

Ce texte d'Alphonse Daudet est en effet très beau quand on sait le lire, comme toi, en en faisant ressortir toute la poésie... Et pourquoi, en effet, les anges ne prendrait-ils pas la forme de cloches d'églises ? Comme les anges, les cloches sont là pour nous signaler une présence que nous ne remarquerions peut-être pas sans eux et pour veiller sur nous et pour jouer entre nous le rôle de messagers.

Ce petit séraphin mélancolique qui descend d'un rayon de lune te semble familier, Alexander. Tu as dû le croiser dans les nuages en venant, il y a quelques années déjà...

Alex, ton ange, semble avoir aussi un côté gentiment rebelle. Il pourrait tout de même faire attention, chez toi, de ne pas faire tomber les objets qu'il y a sur les meubles ou sur les murs. Comme il est ton ami, je sais que tu ne le réprimandera pas ; c'est pour cela que je me permets de lui demander de faire attention. Et puis, au cas où en raison de ta grande courtoisie, ton ange Alex n'aurait pas entendu ton appel,je le répète : Alex, ça suffit le farniente ! reviens vite car Alexander a besoin de toi.

Quant à mon expérience avec les anges, voici quelques confidences.
Je ne saurais pas décrire ni nommer l'ange gardien qui veille sur moi en permanence. Il m'arrive de me demander si, depuis le début de mon adolescence, cet ange gardien ne s'est pas aussi senti libéré de ses obligations envers moi et s'ils ne sont pas maintenant plusieurs à se partager cette responsabilité à l'occasion.
Je crois aussi que les anges ne sont pas toujours invisibles. Il m'est arrivé souvent de pouvoir leur donner un visage, un nom et un prénom, un sexe, même... C'est que les anges savent parfois s'incarner afin de mieux apprivoiser ceux qui auraient tendance à ne pas croire en leur existence...
Je peux aussi affirmer que, ces dernières semaines encore, j'ai fait la connaissance d'un ange bien incarné sur terre. Que Docteur Jane ose nier qu'elle soit un ange ! Personne ne la croira. Ce qui prouve, encore une fois, que les anges n'ont pas tous besoin d'ailes pour apporter sur terre un peu de paix, d'amour et de sérénité.

Beo a dit…

Ce qui me remets en lumière que notre expression:-Tu es un ange!-, qu'on dit couramment chez nous n'est pas très utilisée ailleurs on dirait.

Je n'ai rien remarqué dans ce sens par ici.

Alcib a dit…

Béo : tu as raison. Et ton commentaire me rappelle que je n'avais pas terminé le mien, que je l'ai envoyé trop tôt avant de mentionner ceci, que j'avais en tête pendant que j'écrivais :

Les anges prennent souvent l'identité de personnes que l'on connaît ou que l'on rencontre un jour sur sa route. Je ne sais pas si c'est le cas pour tout le monde (probablement pas pour ceux qui ne croient pas aux anges), mais le garçon que j'aime est pour moi le plus réel, le plus concret, le plus présent des anges. Et dans le cas présent, ce n'est pas uniquement subjectif, parce que je l'aime, car les personnes qui le connaissent pensent aussi qu'il est un ange. Il protestera, bien sûr, car il veut avant tout être humain et se faire accepter comme tel. Le seul fait de penser à lui m'inspire et m'incite à donner de moi le meilleur : n'est-ce pas là le rôle premier d'un ange ?

Beo a dit…

Voui monsieur. ;)

Il y a un truc qui fait ma vie depuis mon adolescence...

C'est que peu importe l'appellation, ange, destin, Dieu, Jésus: je suis convaincue d'être accompagnée. C'est à moi de voir ou pas cet accompagnement.

C'est à moi ou pas de la mettre à profit dans le sens d'être conséquente avec mes choix de vie, mes pensées, mes désirs.

Et ces anges qui sont autour de nous en chair et en os, sont un appel au dépassement. Au don sans espérer du retour du style donnant donnant.

De bien belles personnes quoi mais qui ne vont pas vers n'importe qui hein! :)

nicole a dit…

Les anges existent, souvent ce sont des proches disparus, qui sont morts ou des personnes qu'on ne connaît pas nécessairement. Il y a un monde parallèle au nôtre. Je devrais dire, plusieurs mondes parallèles. L'air existe mais on ne la voit pas. Nous ne sommes pas seuls au contraire. Sur terre, il y a des gens qui en sont à leur dernière vie. Ces personnes ont atteint le stade universel. On pense qu'ils sont des anges mais pas encore...Ils le seront bientôt.