samedi 25 octobre 2008

Un chien pêcheur


À Red Row, dans le comté de Northumberland, en Angleterre, certains chiens sont plus chanceux que les chats de Bekesbourne.

Le Jack Russel de Jean Brigstock aurait été désorienté par le brouillard durant une promenade avec sa propriétaire. Après avoir vu son chien glisser dans l'eau, la dame de 73 ans l'a longtemps recherché sans succès.

Elle a cru que son chien s'était enfui ou qu'il se cachait dans un parc d'attractions qui se trouvait tout proche. Le Jack Russell de 14 ans a plutôt été porté par le courant et, en nageant pour revenir sur la terre ferme, il s'en est plutôt éloigné.

La photo vient d'ici.

Des pêcheurs l'ont retrouvé en mer, à un kilomètre et demi de la côte. Puisque ces pêcheurs étaient en mer pour plusieurs jours encore, ils ont informé les gardes-côte qu'ils avaient repêché le chien.

La garde côtière a dépêché un navire pour venir récupérer le chien qui a pu retrouver sa maîtresse et son foyer. La visite chez le vétérinaire a montré que le Jack Russell n'avait gardé aucune séquelle de son bain prolongé.

La photo vient d'ici.

13 commentaires:

Beo a dit…

Alors-là: ça c'est une race de chien qui me plairait bien! C'est tout petit et bien débrouillard!

Alcib a dit…

Béo : Oui, moi aussi, j'aime bien ce chien. Sa taille convient très bien pour un appartement. Comme le Beagle, c'est un chien de chasse qui a besoin de bouger et qui peut être désobéissant si on ne le dresse pas bien (c'est le prix inverse de sa débrouillardise). Je crois que c'est aussi un chien qu'il ne faut pas laisser seul trop longtemps, au risque de trouver des surprises en rentrant chez soi.

De plus en plus j'aime les plus gros chiens, comme les Boxers, les Bouledogues français, les Bulldogs anglais... Je dois dire que je suis absolument séduit par un charmant English Bull, qui fait partie de ma petite famille ; j'aurais du mal à lui être infidèle. Malgré son air de mauvaise humeur, ce chien est adorable, d'une gentillesse incroyable et très affectueux.

Alcib a dit…

PROBLÈME AVEC BLOGGER !

Blogger semble avoir de graves problèmes avec les commentaires depuis deux jours. Si vous n'avez pas de compte Blogger, il semble que la seule façon pour l'instant d'envoyer un commentaire, c'est de le faire de manière « Anonyme ». Vous pouvez ajouter alors votre pseudonyme au début ou à la fin de votre commentaire et, s'il y a lieu, un lien vers votre blogue.

Moi-même je n'ai pas accès à certaines fonctions de Blogger !!!

Beo a dit…

Ils sont en plein travaux depuis hier et parfois ça donne des bizarreries... du style: n'ajustez-pas vos appareils, hihihihihi!

Alcib a dit…

Béo : Heureusement, nous n'avions pas été trop embêtés par les problèmes de Blogger. Je me souviens qu'en 2005 et 2006, j'ai si souvent pesté contre eux !

lancelot a dit…

Ca alors, impressionnant ! J'adore tes billets sur les animaux. Tout mimi ce clébard.

Alcib a dit…

Lancelot : Je suis d'autant plus heureux de ton passage que je te sais très occupé. Merci du commentaire. J'ai toujours aimé les animaux et, ces temps-ci, on dirait que l'actualité me donne plus souvent l'occasion d'en parler pour souligner des évènements insolites, heureux ou inquiétants.
Je n'irais pas jusqu'à dire que je préfère les animaux aux humains, mais c'est vrai qu'un animal n'est jamais méchant. Si le tigre a envie de me manger tout cru, ce n'est pas par méchanceté, pour me faire souffrir, mais parce que c'est dans sa nature.
Entre l'amour que je peux éprouver pour celui que j'aime et celui que j'ai pour un animal, il n'y a pas d'incompatibilité. L'animal vient tout simplement enrichir davantage notre relation en offrant à notre amour d'autres formes d'expression et d'innombrables occasions supplémentaires de joie et de bonheur.

Anonyme a dit…

Hi, c'est ALEXANDER

Je trouver ca sur mon MSN. Ce just ariver in Australia.
Mon Granny elle dise toujours:The more people I know, the more I love my pets!!



ITN - 26.10.2008 13:07
Dog risks life to save four kittens

© ITN 2008
A pet dog in Australia has risked its life to protect four kittens trapped in a house fire, according to firefighters.

When the fire broke out inside the house, the family of four plus their other dog managed to escape.

A 37-year-old woman, her 18-year-old son, two daughters aged five and 11 and their pet dog Barney all got out of the house in the western suburb of Seddon.

Left inside was Leo and four kittens. While everyone else had rushed out of the burning house, Leo refused to leave the tiny kittens trapped inside.

When firefighters arrived they found Leo inside a bedroom, guarding the kittens in a cardboard box.

However Leo paid the price for his bravery. He suffered from the smoke and heat.

Firefighters rushed the dog to safety and revive the unconscious Leo with a heart massage and oxygen.

Leo was recovering from his ordeal and firefighters had given him a clean bill of health.

The cause of the fire is still being investigated.

Alcib a dit…

Alexander : Je constate que tu dois encore te déguiser en « Anonyme » pour pouvoir laisser un commentaire ! Je suis vraiment désolé pour toi et pour tous ceux (ils ne sont pas si nombreux chez moi) qui doivent utiliser ce subterfuge. Je suis en colère contre Blogger qui met beaucoup de temps à régler ce problème.

« Plus je vois les hommes et plus j'aime mon chien », oui. Et l'on peut étendre cet amour à toutes les espèces animales... Souvent je suis content de faire partie du règne animal ;o)

Cette histoire de sauvetage ou de protection au risque sa propre vie est assez fréquent si on est un peu attentif. Il n'y a pas toujours quelqu'un pour en parler dans les journaux, dans les médias, mais je suis sûr que ce genre d'histoire arrive plusieurs fois par jour...

Je parlais hier à une dame très sympathique qui promenait son Jack Russell sur le mont Royal. Je lui ai raconté cette histoire survenue en Angleterre ; elle en était émue. Elle a conclu en disant ne pas être surprise car ces petites bêtes sont pleines de ressources et d'énergie et, en plus, loin d'être « bêtes » (dans le sens où on l'emploi pour les humains).

Alcib a dit…

Alexander : Ton commentaire, ce que dit ta grand-mère surtout, m'a fait penser à une chanson d'Adamo que j'aimais écouter, il y a plusieurs années, en me disant que j'aimerais avoir un ami comme lui. Je n'ai pas trouvé d'enregistrement (je n'ai même plus le disque chez moi) de cette chanson, mais en voici les paroles :

Il n'est pas fou
Adamo (1964)

Il lui arrive de parler seul
De marcher les yeux dans les poches
Se laissant tirer par un épagneul
Qui entre nous est plutôt moche
Quoiqu'il vous semble un peu bizarre
Il n'est pas fou

Quand vous l'abordez dans la rue
Pour vous enquérir de sa santé
Vous pourriez croire qu'il tombe des nues
Quand il vous sourit hébété
Quoiqu'il vous semble un peu bizarre
Il n'est pas fou

Dans son regard il a la mer
Dans son sourire l'amitié
Il ne vous parle qu'à coeur ouvert
Et c'est de vous qu'il a pitié

Comme aurait fait le grand Pascal
Plus il voit les hommes
Plus il aime son chien
Il ne s'en porte pas plus mal
Je dirais même plus il se porte très bien
Quoiqu'il vous semble un peu bizarre
Il n'est pas fou

Quoiqu'il vous semble un peu bizarre
Il n'est pas fou

Pour boire la coupe jusqu'à la lie
Il faut éviter les tracas
S'il veut jouir d'une longue vie
Vous avouerez que c'est son droit
Quoiqu'il vous semble un peu bizarre
Il n'est pas fou

Vous le verrez au bord de l'eau
En conversation avec les fleurs
Donnant du pain aux petits oiseaux
Tout ça sans se soucier de l'heure
Quoiqu'il vous semble un peu bizarre
Il n'est pas fou.

Alcib a dit…

Alexander : Je viens de trouver ici la version française de la nouvelle que tu citais, au sujet du chien, en Australie, qui refusait d'abandonner 4 petits chats dans une maison en flammes :

« À Melbourne, des pompiers qui étaient entrés dans une maison en proie à un incendie pour mieux combattre le sinistre ont eu toute une surprise.

« Un petit chien refusait de quitter la demeure, ayant choisi de protéger quatre chatons coincés par les flammes. La famille de quatre personnes et un autre chien avaient fuit la demeure au début de l'incendie, mais le chien Léo ne voulait rien savoir, refusant de quitter la boîte de carton dans laquelle se trouvaient les chatons.

« Le chien a cependant payé cher pour sa bravoure, victime de la fumée et de la chaleur.

« Les pompiers ont cependant réussi à réanimer l'animal avec des massages et de l'oxygène. Léo se remettra éventuellement complètement de sa mésaventure.

« Les petits chats se portent bien ...ainsi que la famille humaine des lieux, en passant. »

Beo a dit…

C'est terrible!

Hier, j'ai vu qu'à Charlesbourg il y avait aussi une histoire de mystérieuses disparitions de chats!!!!!

lorenelorene a dit…

Je suis du meme avis que la plupart des bloggers actifs ici.
J'ai choisi de faire quelque chose de plus léger afin de rendre hommage à nos fidèles compagnons...
lorenelorene.blogspot.com