mercredi 14 juillet 2010

Couleurs de la France


Bonne fête nationale aux amis français
(qui sont probablement tous en vacances depuis quelque temps
... et pour plus longtemps encore.)




Signe des temps ? Voulant consulter le site www.France.fr, j'ai obtenu l'affichage illustré ci-dessus : « Site momentanément indisponible »


21 commentaires:

Roman Jeremie a dit…

Merci !

Je me demande ce qu'il y a sur ce site. Il y a déjà un site du gouvernement, des servies publics, du tourisme...

Alcib a dit…

Tiens, un ami français qui n'est PAS en vacances ;o)

Roman, il devait y avoir quelque chose que n'a pas aimé le petit agité, car il y a au moins cinq jours que ce site ne répond plus !

RPL a dit…

Je suis franchement en retard pour souligner la fête nationale du plus beau pays du monde ( sauf le nôtre, notre pays rêvé, comme de juste ); mais ça n'aura pas empêché la Terre de tourner :-)

Alcib a dit…

RPL : Ce commentaire élogieux te vaudra certainement la Légion d'honneur des mains du petit agité ;o)

Metick a dit…

Je lis le commentaire de RPL..."le plus beau pays du monde"...???
Pour qui???
C'est un pays de racistes, le pays ou il y a le plus d'abandon d'animaux pendant les vacances et de maltraitance.
Et je prefere ne pas parler de leurs dirigeants.
Quand a la beaute de certaines villes, et leur proprete, je crois que avant de juger et critiquer les autres pays, comme leurs habitants aiment tant a le faire, ils feraient mieux de regarder un peu chez eux et d'arreter de croire que leur Paris est le centre du monde et eux avec.

Alcib a dit…

Blogger Alcib a dit...

Metick : Je publie votre commentaire sous toute réserve. Je ne tiens pas à ce que cet espace se transforme en lieu de règlements de comptes. Je ne vous connais pas et il ne semble pas y avoir moyen de vous connaître car vous ne semblez pas avoir vous-même de blogue, mais l'agressivité que je décèle dans votre commentaire m'a plutôt donné envie de ne pas le publier.
Vous avez bien sûr le droit d'exprimer votre opinion et je n'ai jamais refusé de publier un commentaire, sauf lorsqu'il n'était que de la propagande ou de la publicité pas très subtile.
Je connais des gens qui n'aiment pas ce pays, mais je dois dire que j'ai rencontré énormément de Français, en France et au Québec, et sur le très grand nombre, j'ai peut-être identifié une ou deux personnes seulement qui pouvaient avoir des préjugés sur les « étrangers ». Et je ne crois pas que l'on puisse dire des Français qui ont laissé ici des commentaires, depuis 2006, qu'il y ait eu même un soupçon de racisme.
Mon billet voulait simplement souligner la Fête nationale des Français, parmi lesquels j'ai eu de très nombreux amis. Mon intention n'était pas du tout de commencer une polémique.

Alcib a dit…

Depuis un juillet 2009, cet espace a été surtout consacré à un garçon que j'aime et à ce qu'il m'inspire ; je ne me souviens pas avoir lu de votre part un commentaire sur l'un ou l'autre des billets mis en ligne depuis.

Metick a dit…

Je suis desole de vous avoir blesse. Ce n'etait pas mon intention. Je ne parlais pas pour vos amis de France bien sur, puisque je ne les connais pas. Je parle du pays dans lequel je vis. Et de ce que je peux constater tous les jours. Bien sur dans tous les pays il y a du bon et du mauvais, je suis bien conscient de cela.
Je ne voulais pas entamer une polemique non plus.
Je vous presente mes excuses.
J'ai lu tout votre blogue et j'avais plusieurs raisons personnelles pour n'avoir jamais laisse de commentaires.
J'aurai du m'en tenir a cela. Pardonnez moi.
J'aimais aussi beaucoup votre petit Prince. Je suis fier d'etre ne sous le meme ciel.

Alcib a dit…

Metick : Vous ne m'avez pas blessé. J'étais surtout soucieux de ne pas blesser mes amis français qui représentent la très grande majorité de mes lecteurs, même si, comme vous, la plupart d'entre eux sont silencieux et discrets.
Chacun a droit à son opinion et chacun a même le droit de l'exprimer, et à plus forte raison quand il exprime un point de vue au sujet du pays dans lequel il vit.
Puisque mes lointains ancêtres étaient français, je me suis longtemps permis d'aimer et aussi de critiquer, et de critiquer d'autant plus sévèrement que j'aimais ce pays et tout ce qu'il représentait pour moi.
Je n'ai pas toujours été très tendres non plus sur les miens, les Québécois. Et je résiste difficilement à dire vraiment ce que je pense d'eux parfois.
J'ai essayé, depuis plus de deux ans, d'être plus zen, de ne pas trop m'énerver avec tout ce qui pourrait me mettre en colère. Il m'a donc fallu faire abstraction de bien des choses...

Je vous en prie, vous n'avez pas à vous excuser ni à demander pardon. Je comprends mieux votre réaction au commentaire de RPL (vous avez dû remarquer que ma réponse était légèrement sarcastique) et je comprends mieux votre intention.

Je suis vraiment touché que vous ayez lu tout le blogue (et je remarque que vous écrivez « blogue », comme je le fais, comme le recommande l'Office québécois de la langue française).
Et puisque vous aimez le Petit Prince, et le mien en particulier, je regrette de n'avoir pas eu l'occasion de le savoir plus tôt et de vous connaître un peu.
Soyez donc le bienvenu et, comme je le dis souvent : puisque c'était votre premier commentaire, vous pouvez un voeu (secret).
Merci encore d'aimer notre Petit Prince. Tous ceux qui ont eu le bonheur de le connaître l'aimeront toujours ; mais nous serons jamais trop pour l'aimer.
Vous avez raison d'être né sous le même ciel.

Metick a dit…

Vous n'avez pas a me remercier d'aimer Alexander.
Vous dites que vous ne me connaissez pas...c'est indispensable pour pouvoir laisser un mot?
Vous etes soucieux de ne vexer pas vos lecteurs..cela est tout a votre honneur.
Je suis un peu triste quand meme de votre premiere reaction.
Votre vision de la France est je crois tres ideale. Moi, j'y vis.
Je ne sais meme pas pourquoi je repond. Il y aurait trop a dire.
Le seul voeu que je pourrai faire n'est pas realisable malheureusement.
Votre reponse m'a tenu eveille malgre moi. Je ne m'y attendais vraiment pas.
Mais je suis heureux d'avoir lu que votre amour pour Alexander lui permettait d'exprimer dans vos pages ce qui lui pesait parfois dans l'actualite, ou en reponse a vos lecteurs .
Il etait loin de prendre des gants parfois. Et il avait raison.
J'ai cru vous tendre une petite perche en vous parlant des animaux abandonnes sur les belles routes de France tous les ans (100 000..juste pour l'ete!).
Le chat avec qui je vis , je l'ai trouve dans une poubelle, dans un sac. Avec un oeil creve avec un bout de crayon.
Alexander ne supportait pas la cruaute envers les animaux, comme vous le savez bien sur et il participait activement a beaucoup d'associations.

Alcib a dit…

Metik : J'ai écrit que je ne vous connaissais pas pour dire qu'en lisant vos mots pour la première fois, je ne savais pas exactement quelle était leur portée, quelle discussion ils risquaient de susciter, quelle était votre intention en les écrivant... Je me rends compte cependant que si je ne vous connais pas, je vous reconnais de plus en plus dans certaines certaines valeurs que vous sembler incarner.
Vous avez, je crois, très bien lu toutes les pages de ce blogue et j'en suis vraiment très touché. Vous avez tout à fait raison de dire qu'Alexander ne se gênait pas pour exprimer ses idées, pour défendre ses valeurs et tout ce qui était pour lui non négociable.
Je l'ai écrit encore il n'y a pas longtemps : sa douceur, sa tendresse, son amour de la vie, de la nature et des animaux, étaient souvent blessés, et alors le redoutable chevalier saisissait son épée...
Il n'aimait pas la politique ; cela ne veut pas dire qu'il n'avait pas d'opinion.
La lutte contre la cruauté envers les animaux a toujours été pour lui l'une de ses plus grandes et constantes préoccupations. Bien sûr, il préférait parler des bêtes avec amour (et je pourrais remplir des pages d'anecdotes exprimant cet amour), mais il ne pouvait pas laisser la cruauté même verbale envers eux. Vous semblez bien le connaître.
En effet, son amour des animaux n'était pas qu'un amour béat : il s'engageait dans diverses actions, diverses associations... Il avait lui-même fondé une association pour dénoncer la cruauté envers les chats dans les bandes dessinées, les dessins animés...

J'avais bien sûr très bien lu ce que vous écriviez au sujet des animaux abandonnés sur les routes tous les ans... Je connais hélas cette réalité et elle rendait Alexander, et bien d'autres heureusement, littéralement malades. Je connais de nombreux Français qui dénoncent cette cruauté ; ils ne le font peut-être pas assez. Et peut-être ont-ils peur de s'associer trop aux Anglais en prenant la défense des animaux ; il est plus facile de s'en moquer.
L'histoire de votre chat est absolument horrible ! J'aurais envie de dire que ceux qui font cela mériteraient d'être écorchés vifs... Y a-t-il encore quelque chose d'« humain » chez ces individus ?
Heureusement, ce chat a trouvé en vous un ami. Vous seuls, vous et lui, connaîtrez vraiment la profondeur de cet engagement, la force et l'authenticité de cet amour. Avec Alexander, j'aurais envie de vous dire merci ; mais je crois qu'avec votre chat vous avez déjà votre récompense.
J'ai un ami, britannique (j'allais écrire : aussi), qui a ramassé un chien dans le fossé, à peu près dans les mêmes conditions ; ils sont les meilleurs amis du monde.

J'ai d'abord écrit que je ne vous connaissais pas, mais je suis de plus en plus heureux, cher Metik, de savoir qu'il y a aussi sur Terre des gens comme vous. Sachez que si vous vouliez m'écrire personnellement (mon adresse est dans la colonne de droite, mais je suis sûr que vous l'avez déjà vue), je serai heureux de vous répondre de façon plus personnelle.

RPL a dit…

Je maintiens que c'est le plus beau pays du monde - excepté notre pays rêvé, cher Alcib !

La Légion d'honneur a été créée par Bonaparte: ça serait donc pas mal de la recevoir, même de Sarko, quoique Denise Bombardier l'ait eue aussi... ;- )

Bien sûr qu'il y a du racisme en France; cette plaie est partout, aux USA aussi, ici aussi... Il y a de graves problèmes sociaux, de l'itinérance, des SDF. Il y a de même de la négligence contre les animaux, il y en a contre les humains, et je sais ce que je dis là-dessus.

Je salue avec soulagement les belles lignes que Metick et toi, vous vous écrivez.

Au-delà des nuages se trouve mon monde! a dit…

Quelle photo.. superbe!!

Alcib a dit…

Métik : Au lieu de « Vous avez raison d'être né sous le même ciel », il aurait fallu que j'écrive : Vous avez raison d'être FIER né sous le même ciel. »

Alcib a dit…

RPL : Dans l'un de ses commentaires, Metik disait que ma vision de la France était idéaliste ; c'était vrai durant de nombreuses années. C'est de moins en moins vrai. Je n'ignore pas les problèmes que Metik et toi mentionnez ; j'écoute les bulletins de nouvelles sur TV5. Ce n'est pas suffisant pour bien connaître la France, mais au moins je ne suis pas complètement ignorant de ce qui s'y passe.
Je n'en parle presque plus ici, pas plus que je commente régulièrement la politique au Québec ; si je le faisais, je serais presque toujours en colère.

Je sais qu'il y a au Québec comme ailleurs des individus qui ont des préjugés racistes, mais je ne dirais pas que le racisme est aussi présent ici qu'ailleurs. À l'exception de ceux qui ont des ennuis avec des policiers, supposément parce qu'ils sont plus « visibles » que les autres, il est rare que nous entendions des histoires de discrimination raciale. Les policiers ne sont pas des anges, mais ceux qui se plaignent de la persécution policière ne sont pas toujours des anges non plus.

Je le reconnais et je m'en veux : J'ai réagi trop fortement au premier commentaire de Metik car je craignais qu'il s'agisse du commentaire d'un visiteur qui passait par là et qui ne reviendrait plus. Il s'agit au contraire de quelqu'un qui semble avoir beaucoup d'affinités avec Alexander.

Alcib a dit…

Au-dela des nuages : Je ne peux même pas te remercier mais je n'y suis pour rien : J'ai pris la première image que j'ai trouvée le 14 juillet.

V à l'Ouest a dit…

Je suis français, né en France et vivant en France. Je ne dirai pas, comme RPL, que c'est le plus beau pays du monde (le Québec mis à part): tous les Français ne sont pas chauvins. Je suis attaché à mon pays pour des raisons évidentes mais je reconnais volontiers qu'il y a des tas de choses qui ne tournent pas rond, surtout en ce moment, Metick n'a pas tort. Mais je défie quiconque de trouver un pays où tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Je déplore l'arrogance de quelques uns de mes compatriotes à l'esprit étroit qui fanfaronnent en pays étrangers et laissent cette image de Français sûrs d'eux et de l'hégémonie de leur pays dans certains domaines. Nous sommes une majorité silencieuse à ne pas nous comporter ainsi, malheureusement on ne remarque que ceux qui veulent se faire remarquer, c'est toujours pareil.
En ce qui concerne l'abandon d'animaux, j'avoue méconnaître le problème. Mais ce chiffre élevé ne vient-il pas du fait que la France est dans le peloton de tête des pays avec la plus forte quantité d'animaux domestiques par habitant ? En aucun cas cela n'excuse l'abandon, mais ça peut expliquer ce chiffre à première vue impressionnant. Il faudrait faire un ratio et voir s'il est plus important qu'ailleurs.

Alcib a dit…

V à l'Ouest : Merci de ton commentaire. Je te croyais en vacances, en Provence ou ailleurs. J'espère que c'est le cas ou que cela viendra.

Tu as raison. Si le pays parfait existait, nous voudrions tous, ou presque, y vivre. Même les roses ont leurs épines... Je pensais à toi et à quelques autres en parlant de ceux qui sont de bons ambassadeurs (sans les privilèges) non officiels.

Alexander, qui allait en France plusieurs fois chaque année, pour aller rendre hommage à des êtres qu'il aimait, a eu de nombreuses expériences désagréables. Dans certains cas les moins graves, il pouvait ne s'agir que d'un commentaire très désagréable comme : « Ah ! vous êtes Anglais ! » Comme si ce constat devait expliquer qu'il soit assez bizarre pour manger des carottes et du céleri crus. On pourra penser que ce genre de commentaire n'est pas très grave, mais il faut admettre qu'il ne souhaite pas la bienvenue à un « étranger » si poli, toujours si respectueux de tous. Puisqu'il se considérait en visite chez les Français, sa courtoisie l'empêchait sûrement d'être sur le champ aussi désagréable que son hôte. Si l'on additionne ce genre d'expériences, on finit par se faire une idée peu flatteuse du pays en question.

Quant à la question des animaux abandonnés, cette réalité doit exister aussi ailleurs bien sûr. Mais il y a plusieurs années que cette réputation de la France poursuit son cours ailleurs. J'ai des amis français qui déplorent cette situation et qui, depuis de nombreuses années, font tout pour sensibiliser leurs compatriotes à cette question de cruauté. Malgré tout, j'ai l'impression que, pour bien des gens, montrer du respect pour les animaux, pour la vie en général, ce serait faire preuve d'une sensiblerie qui ne va bien qu'aux Anglais. En Angleterre, les lois sont sévères pour protéger les animaux contre la cruauté. Je ne crois pas que le président-policier soit encore prêt à faire adopter en France des lois en ce sens.

Cela dit, je reviens à ce que tu disais au tout début. Tous les Français ne sont pas aussi méchants, aussi désagréables, bien heureusement. J'en connais un certain nombre que je regrette de ne pas voir plus souvent.

V à l'Ouest a dit…

Les nombreuses personnes de ma connaissance qui ont un animal domestique s'en occupent parfaitement et jamais ne l'abandonneraient. Je ne conteste pas l'existence du triste phénomène de l'abandon d'animaux, ni le chiffre avancé, mais je le répète, un tel chiffre ne veut rien dire s'il n'est pas rapporté à une proportion plus scientifique. Le nombre d'abandons resterait certes le même, mais révèlerait peut-être (je l'espère !) que la proportion d'abandons n'est pas plus importante en France qu'ailleurs ?
Quant au comportement de certains Français avec les étrangers, je l'ai déploré dans mon commentaire précédent et je ne vais donc pas me répéter. Mais je peux ajouter cependant qu'entre les Britanniques et les Français, il y a des conflits séculaires qui ont laissé des traces (je fais référence à de bien anciennes invasions qui devraient être oubliées) et qui peuvent expliquer ce mélange de défiance et d'admiration entre les deux peuples et certains préjugés qui perdurent de part et d'autre. J'en ai moi-même fait les frais par le passé pendant des séjours au Royaume-Uni, la muflerie est malheureusement internationale. Pour ma part, je ne m'en offusque pas plus qu'il ne faut et garde essentiellement des souvenirs très bons de mes voyages et des gens rencontrés.

V à l'Ouest a dit…

J'oubliais: je suis bien en vacances et je vais, je viens...

Alcib a dit…

V à l'Ouest : Je crois que nous sommes d'accord.
Je connais aussi d'adorables petits chiens qui sont très heureux dans des foyers français.

Je te souhaite de bonnes vacances.
Les déplacements ne font pas forcément de quelqu'un une personne « déplacée »