lundi 6 avril 2009

Arrabiata


Je ne suis pas particulièrement amateur de cuisine fortement épicée, qu'elle soit chinoise, mexicaine, thaïlandaise... Quand je vais manger au restaurant, je n'y vais pas forcément en compagnie d'un pompier ; je ne m'attends donc pas à avoir la bouche en feu. Il m'arrive cependant, sans nécessairement rechercher les plats les plus épicés, de manger des plats qui réchauffent ; au restaurant chinois près de chez moi, par exemple (ce sont des Chinois francophones, venus de Paris où les parents s'étaient établis il y a longtemps), j'aime commander une soupe fortement aromatisée au basilic et assaisonnée au gingembre et à je ne sais quelle autre épice. C'est une excellente soupe à commander l'hiver ou l'automne quand il fait froid ; en quelques minutes, elle nous fait transpirer. Je ne la choisis pas nécessairement pour son caractère fortement épicé mais pour le goût de basilic et de gingembre.

Puisque le printemps est dans l'air, j'ai décidé ces jours-ci de stimuler mon organisme avec des jus de légumes que l'on ne boit pas forcément tous les jours, en ajoutant aux légumes divers assaisonnements toniques.

Pauvre en glucides et malgré son goût sucré, la betterave apporte peu de calories ; elle contient, comme la carotte, surtout du potassium et, en quantité moindre, du magnésium ; la carotte fournit en plus la carotène dont nous avons besoin en anti-oxydants. J'ai donc mis dans mon mélangeur trois ou quatre betteraves de grosseur moyenne, une carotte, une pomme, une poire, trois gousses d'ail, une racine de gingembre, un peu d'huile d'olive, un peu d'eau afin d'obtenir un jus que je pourrais boire ; à la toute fin, j'ai voulu ajouter du poivre de cayenne qui, avec la betterave, le gingembre et l'ail, ferait réchauffer le sang et favoriser la circulation tout en éliminant le cholestérol. J'avais acheté le jour même un flacon de poivre de cayenne, que je n'avais pas encore eu le temps d'utiliser. Au moment d'ajouter le poivre de cayenne, le bouchon est tombé et avec lui quelques cuillérées de poivre ; comme tout cela est tombé dans le jus, il n'était pas question de retirer la poudre de cayenne (ça m'apprendra à mesurer les quantités dans des contenants vides avant de les ajouter à mes préparations).

Je savais bien que ce serait pour le moins épicé mais je n'avais pas envie de jeter mon jus de légumes que je m'étais donné tant de mal à préparer. Prenant mon courage d'une main et un morceau de fromage de l'autre, j'ai pris rapidement quelques gorgées de jus épicé, en prenant soin d'éteindre le feu avec une bouchée de fromage (il faut éviter de boire de l'eau quand une épice nous brûle la bouche ; l'eau ne fait que répandre plus encore l'épice dans la bouche).

En comparaison avec mon jus de légumes tonique, les pâtes all'arrabiata (« à l'enragée »), fortement assaisonnée de chili ou de pili-pili, sont comme un dessert à la crème.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Eh Eh, si on se voit, promet moi de ne jamais me faire une recette pareille (a part le gingembre au cas ou...), mais ça t'a plus, c'est le principal :)
Bizoux ;)

Alcib a dit…

Anonymounet : Ne t'inquiète pas, ce n'est pas le genre de cuisine que je fais pour les autres ;o)
Je me préparerai un autre jus de ce genre cette semaine, mais je mettrai beaucoup moins de poivre de cayenne, c'est clair.
Tu aimes le gingembre mais tu n'aimes pas l'ail ? Les deux sont bons pour renforcer le système immunitaire, il me semble.

Anonyme a dit…

Si, si, j'aime l'ail, le le préfère au gingembre. Mais c'était plutot une petite plaisanterie au sujet de ses vertues. Bizoux ;)

Erwan a dit…

Terrible! Et chapeau: dans ma famille, manger épicé est un sport (principalement entre mon frère et moi).

J'ai des amis mexicains qui cuisinent.. pimenté! Mettons que leur salsa... ayoye! Mon amie, petite femme de 1m65, mangeait les piments du dessus comme ça, tandis que moi je me contentais des tomates du dessous en pleurant presque. Ça calme! :D

Les Pitous a dit…

Ah, tu fais des catastouffes culinaires, toi aussi?
J'aime bien l'ail, mais trois gousses, ce n'était pas un peu téméraire? Tu me diras qu'avec le poivre de Cayenne, tu n'as pas dû trop les sentir...

Alcib a dit…

Les Pitous : Je savais au départ que je n'allais pas préparer un chef-d'oeuvre gastronomique. La personne qui a donné la recette disait elle-même que le goût était déroutant mais que c'était bon pour la santé. (Et je n'ai même pas ajouté la verdure, les algues...)
Ça ne goûtait pas l'ail du tout ; un peu le gingembre, et c'était très épicé, en effet. L'idée était de stimuler mon système digestif ; le résultat a été atteint