mardi 21 avril 2009

Un début de printemps...

Ces pauvres petites fleurs, aperçues il y a deux ou trois jours dans le jardinet d'une maison voisine, permettent de croire qu'il y aura bientôt un printemps à Montréal. Ce sont les premières que j'aie vues en 2009 ; hier, j'ai vu quelques jonquilles, un peu plus loin (il faudra me croire sur parole, car j'avais oublié mon appareil photo à la maison).

3 commentaires:

Willy a dit…

Bonjour ALCIB.

Le temps est donc venu de jouer... au petit lapin.... J'écris celà tout simplement parce qu'autour de mon "sweet Home" des portées de lapereaux sont apparues - ils pénètrent même dans la maison si la porte d'entrée demeure ouverte, s'effarouchant du moindre bruit, espiègles, vifs et curieux... et ce, hélas ( pour tous les stress que celà lui procure), pour NOUGAT qui se fait un devoir d'envisager dans sa petite tête de Fox un civet trés personnel... Le coucou résonne frequemment, de tous côtés les fleurs jalonnent les chemins creux, le vent souffle et porte partout des parfums de lilas sauvages et de prunus qui tapissent les pentes des gorges.... Que dire des marguerites, paquerettes et autres: par tapis entiers, elles invitent à la paresse... mais la terre est fraiche, si fait, d'énigmatiques brumes viennent parfois enrouler des écharpes aux branches... Moi, je suis saoûl... Le printemps quoi, qui me rend un peu bête parce que j'ai à me dégourdir les jambes, à me secouer un peu, faire comme le lapin, redécouvrir tout autour le monde alors que j'ai encore dans les pattes un peu du sommeil de l'hiver... Plus que dix jours et je reviens, hum, vers la civilisation urbaine, à BORDEAUX. (Et comment, entre autres, que j'avais reconnu les " chevaux des girondins " sur la place des quinconces, à Bordeaux dans le cadre du petit concours carte postale lancé il y a quelques mois sur ce blog!!!! Trop tard pour jouer! grrrrr .... J'ai même assisté aux côtés de J. CHABAN DELMAS, dans la tribune dite officielle; à leur rapatriement. En effet, depuis 1943, ils avaient été cachés par la résistance française, les occupants nazis ayant eu l'intention de les démanteler afin de les faire fondre. Ils ont été retrouvés sur une voix abandonnée de chemin de fer dans les années 1970 et repositionnés, me semble-t-il vers 1983 ( à vérifier...)
au pied de "la Colonne des Girondins", un monument plutôt kitch pour célébrer leur mémoire.


Chers Alcib et Alexander, je pense parfois à vous deux, et d'un sourire fraternel, je vous transmets mon trés amical et affectueux salut. Sur londres, cher Alexander, le printemps pointe-il aussi un bout de son museau? Je compte aussi sur mes amis écossais mais londonniens LUCILE et GORDON ( que j'ai baptisé FLASH... )qui viennent d'arriver pour un cour séjour, içi, dans leur résidence de vacances, pour m'en donner tous les détails.

Je ne faisais que passer...

Willy

V à l'Ouest a dit…

Quand je pense qu'ici tout est en fleurs depuis un bon moment déjà...
Les arbres ont retrouvé leurs feuilles, c'est ce que j'apprécie le plus.
Bienvenue au printemps québécois !

Erwan a dit…

j'ai vu des jonquilles au parc Jean Drapeau! c'est vrai que c'est agréable... aller, quelques jours de pluie (et une semaine de vacances en Espagne) et après les pelouses et les arbres seront tous verts!