vendredi 28 août 2009

La fête des chauves-souris


J'ai découvert sur Sédiments, le blogue d'Elizabeth, que cette fin de semaine, en Europe, ce sera la Nuit de la Chauve-souris. J'igonorais qu'il existait une telle fête et je suis ravi de l'apprendre. Je ne sais pas si Alexander connaissait l'existence de cette fête mais je suis certain qu'il serait heureux de la souligner.

Cliquez sur les liens qui suivent pour connaître le programme des activités dans le cadre de la Nuit de la Chauve-souris en
France, au Royaume-Uni et en Europe.

J'ai laissé ce qui suit en commentaire sur le blogue d'
Elizabeth, mais comme elle est absente depuis quelques jours, sans accepter les commentaires, je me permets d'en reprendre le texte ici.

Quand j'étais enfant et au début de mon adolescence, à la campagne, il m'était arrivé quelques fois d'apercevoir des chauves-souris. En général nous en avions peur : on disait qu'elles s'agrippaient aux cheveux et qu'on ne pourrait plus les enlever, qu'elles suçaient le sang, etc. Je me souviens de la panique un soir où l'une d'entre elles étaient entrée dans la cuisine.

Je n'avais plus vraiment entendu parler de chauves-souris jusqu'à l'an dernier. Pendant que je parlais à Alexander, à Londres, il m'a plusieurs fois demandé de l'attendre deux ou trois minutes car une chauve-souris venait de tomber dans la cheminée de son salon. Chaque fois, il s'empressait de la recueillir, de la nettoyer avant de la déposer sur son balcon d'où, après avoir retrouvé ses esprits, elle pourrait s'envoler... Deux ou trois fois, il avait été très malheureux en rentrant chez lui car une chauve souris était tombée dans la cendre alors qu'il était absent ; il était arrivé trop tard pour la sauver.

J'avais suggéré à Alexander de faire installer sur le bout de sa cheminée, sur le toit, un grillage qui empêcherait les chauves-souris de tomber à l'intérieur. Il trouvait que c'était une très bonne idée... Malheureusement, pour elles, pour lui, pour moi, Alexander n'a pas eu le temps de faire installer ce grillage... Alexander était donc aussi l'ami des chauves-souris et de tout ce qui vit.

4 commentaires:

Beo a dit…

En Suisse c'était la nuit dernière. Les gens pouvaient aller dans des grottes et un spécialiste leur montrait une chauve-souris qu'il avait préalablement attrappé la veille...

Sur ce point et de ce que j'en ai vu dans le reportage télé hier... je dois dire que je ne suis pas d'accord du tout!

Cette pauvre chauve-souris a payé le prix d'une éducation, ou d'une curiosité qui pourrait facilement se faire par voie de vidéos et de petits films.

Dire qu'il y a des gens qui s'insurgent contre l'expérimentation sur des animaux et si ça se trouve ce sont ces mêmes gens qui vont voir cette chauve-souris de près... se faire étirer les ailes à gauche, à droite pour bien montrer que, etc, etc... vraiment pas d'accord je suis!

Alcib a dit…

Béo : Tu as raison. Cette pauvre chauve-souris n'a sûrement pas donné son accord pour se faire étirer les ailes et pour exposer au grand jour son intimité.
Il y a en effet tellement de films, d'images qui exstent déjà sans que l'on dérange encore les chauve-souris.
En revanche, si l'on veut sensibiliser les gens à la défense et à la protection des chauve-souris, les petites vivantes toucheront peut-être davantage les gens. Je ne sais pas. Sur des sujets comme ceux-là (aussi), Alexander savait tellement me faire voir des points auxquels je n'aurais pas pensé. La protection et l'amour de la vie sous toutes ses formes : voilà ce qui motivait son attitude et son comportement.

Erwan a dit…

Je me souviens (héhé!!) que chez mes parents j'en ai vu souvent. Petites et l'air fragile, c'était le chat qui nous en avait rapporté 2 (mortes évidemment).
Il parait que les chauve-souris ont un problème d'habitat en Europe: les granges et hangars sont souvent mieux isolés que par le passé et elles trouvent difficilement des endroits où se loger. Chez mes parents il reste 2-3 anciennes étables, mais pour les chauve-souris ou les hirondelles, on pensait faire de quoi en cas de rénovation!

Alcib a dit…

Erwan : Tu as raison. Les constructions nouvelles ne sont pas très accueillantes pour ce qui vole.
L'éclairage dans les villes et dans les campagnes perturbe également les oiseaux et les chauves-souris.
Tu as l'intention de construire un refuge sur ta nouvelle terrasse ?

Sais-tu que le lien ne fonctionne pas sur ton pseudo ?